Bandes dessinées, Coups de cœur, Lectures

Abaddon 1&2 – Koren Shadmi

Pour ce deuxième avis lecture, je reviens avec, non pas une, mais deux bandes dessinées qui se font suites. Je me suis lancée dans la lecture de ces deux tomes complètement par hasard, attirée par leur couverture (l’une très foncée et l’autre très vive) et leur format à l’italienne dans le carton des dernières commandes reçues à la bibliothèque. En se plongeant dans cette bande dessinée en deux tomes, nous nous retrouvons, au côté du personnage principal, dans une sorte de huis clos, bloqués dans un immeuble abritant autant de phénomènes que d’habitants tous plus étranges les uns que les autres.

Ter, un homme amnésique et dont la tête est bandée, se présente à la porte d’un appartement pour y visiter une chambre à louer. Extrêmement bien accueilli par les quatre locataires, il décide très rapidement de rester et de s’installer dans la colocation. Très vite, il va trouver les choses et les habitants de l’appartement plus qu’étranges et va se poser des questions. Mais voilà, la porte d’entrée ne semble plus vouloir s’ouvrir sur l’extérieur et les fenêtres sont elles aussi bloquées. Tout au long du premier tome, nous allons donc suivre les aventures de cet homme qui essaie de comprendre tant bien que mal ce qui lui arrive. Je ne veux pas vous en dire plus, pour vous laisser la surprise de la suite mais aussi de la chute et maintenir un petit peu le suspens. En ce qui me concerne, j’ai vraiment apprécié la lecture de ces deux ouvrages et je me suis retrouvée complètement happée par l’intrique, incapable de m’arrêter de lire.

 

Ce qu’en dit l’éditeur : « un jeune homme élégant vient visiter une chambre à louer dans un appartement immense et classieux. La chambre est libre, l’affaire est vite conclue avec les autres locataires. Mais le nouvel arrivé découvre bien vite qu’il ne peut plus sortir… pas davantage que les autres occupants. La porte par laquelle il est entré semble condamnée, comme le sont les fenêtres, et toute autre issue. Ainsi commence ‘Abaddon’, roman graphique de Koren Shadmi, jeune New-Yorkais d’origine israélienne, un cauchemar polymorphe, où l’auteur, dans un graphisme très personnel et fascinant, alterne le quotidien emmuré des cinq protagonistes et les cauchemars du héros, hanté par des images de guerre. Est-il victime d’une machination infernale, ou bien en proie à la folie ? Quel est le lien entre ses récurrentes visions guerrières et sanglantes et ses quatre très étranges colocataires, dont aucun ne semble vouloir regagner le monde extérieur ? » (Ici Même, 2013).

Vous l’avez bien compris je pense, ce diptyque a été pour moi un véritable coup de coeur. C’est bien simple, j’ai tout aimé : l’histoire que j’ai trouvé originale ; l’atmosphère assez particulière ; le questionnement au sujet des rapports humains ; les superbes dessins ; les couleurs très froides, dans des tons très vert, mais vivifiées ici et là d’un rouge sang très beau ; mais aussi les personnages tous aussi dingues les uns que les autres. Sans aucun doute mon coup de cœur BD de l’année 2013 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s