Bandes dessinées, Lectures

Pilules Bleues – Frederik Peeters

Encore une bande dessinée… mais ce n’est pas de ma faute, j’ai envie de toutes les lire ! Cette fois-ci, il s’agit de Pilules Bleues de Frederik Peeters, une bande dessinée autobiographique. L’auteur y raconte comment, après plusieurs années, il retrouve une amie du lycée et tombe amoureux d’elle. Mais voilà, elle est séropositive et son fils aussi. En nous racontant son histoire d’amour, il aborde la question du sida et des relations amoureuses, celle de la parentalité et de la transmission du virus, du quotidien et des contraintes liées à la maladie, mais aussi d’autres thème comme par exemple la place que doit prendre le « beau-père » vis à vis des enfants. Il y a beaucoup d’humanité dans cet ouvrage et la situation conduit Frederik et Cati à passer par beaucoup de sentiments : la peur, la joie, le doute… Quoi qu’il en soit, il ne tombe jamais dans le pathétique ni dans le glauque et fait même parfois preuve de beaucoup d’humour. Au début j’ai eu du mal à m’y mettre à cause du dessin qui m’a beaucoup déstabilisé, mais au final, j’ai vraiment adoré cette lecture débordante d’amour et très touchante.

Ce qu’en dit l’éditeur : c’est en novembre 2001 que paraît pour la première fois Pilules bleues. Sans aucune promotion, le titre rencontre ses lecteurs, tout d’abord grâce au travail des libraires, puis de la presse qui s’en empare… 12 ans plus tard, Pilules bleues s’est vendu à près de 40 000 exemplaires, a été traduit dans une douzaine de langues, est courtisé par le cinéma et son auteur, Frederik Peeters, n’est plus vraiment un inconnu. Pilules bleues est aujourd’hui considéré comme un titre incontournable, et a su trouver une audience bien au-delà du monde de la bande dessinée. Parce que la perception de la maladie mais aussi son traitement ont évolué, parce que les « personnages » du livre sont toujours là mais ont eux aussi changé, il nous a semblé intéressant 12 ans plus tard, de faire le point… Ce sera donc fait dans cette nouvelle édition de Pilules bleues, cartonnée, légèrement remaquettée, mais surtout augmentée de 10 pages, 10 pages permettant de remettre certaines pendules à l’heure, et de prolonger cette belle «histoire», encore un peu… Pour mémoire : à travers une histoire simple et des thèmes universels (l’amour, la mort), Frederik Peeters nous parle de sa rencontre et de son histoire avec Cati, de ce maudit virus qui va bouleverser la donne, et de toutes les émotions les plus contradictoires qu’il va devoir apprendre à gérer : compassion, pitié, ou amour pur et inaltérable ? Pilules bleues nous propose, sans pathos ni sensationnalisme, de regarder sous un jour rarement abordé le quotidien de la maladie, tout en nous balançant quelques vérités surprenantes et bien senties sur le sujet. Malgré la gravité du thème, Pilules bleues se présente comme une œuvre remplie de fraîcheur et d’humour. (Atrabile, 2001, réédition en 2013)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s