Le voyageur – James Smythe

Le livre que j’ai lu ces derniers jours m’a été offert par Babelio (encore une fois, merci :)) et les éditions Bragelonne dans le cadre d’une masse critique. Il s’agit d’un roman paru en avril 2014, intitulé Le voyageur, et écrit par James Smythe. C’est une histoire qui se déroule dans l’espace, ou plutôt dans une navette spatiale remplie d’astronautes plus ou moins de profession et qui ont pour mission d’aller le plus loin possible pour ensuite revenir sur terre. Ils n’auront pas grand chose à faire à part observer et raconter ce qu’ils vont voir. Mais voilà, tout ne va pas se passer comme prévu…

le-voyageurQuatrième de couverture : Lorsque le journaliste Cormac Easton est sélectionné pour la première mission habitée vers l’espace, il s’imagine déjà gagner sa place de grand voyageur dans l’histoire de l’humanité. Mais une fois là-haut, rien ne se passe comme prévu. Le capitaine est le premier à mourir brutalement. La réaction du Centre de contrôle est sans équivoque : la mission doit continuer coûte que coûte. Or les disparitions vont s’accumuler, et Cormac finit par découvrir seul les pièges mystérieux de l’immensité glaciale. Quoi qu’il arrive, sa survie ne dépend plus que de lui… (Editions Bragelonne, 2014)

Au départ, quand j’ai reçu ce livre, j’ai été vraiment emballée. Je lis peu de livres de science-fiction alors que j’aime ça, et puis surtout, j’adore tout ce qui est en rapport avec l’espace et l’astronomie… alors, ce livre avait tout pour me plaire sur le papier. Je pensais lire une histoire à la Gravity ou dans la lignée d’Alien, mais pas du tout… En fait, le lecteur se retrouve plongé uniquement dans les pensées de Cormac, un des personnages ayant embarqué dans la navette. Il est journaliste, sa femme vient de le quitter, il est quelque peu perturbé mais à quand même souhaité faire partie de l’aventure et se trouve là pour documenter l’expédition et permettre une communication au grand public.  Cependant, ce n’est pas vraiment un personnage attachant, il reste très passif, malgré quelques tentatives d’actions. Au final, j’ai trouvé qu’il ne se passait rien dans ce roman. Tout au long du livre, j’ai eu l’impression de lire le même paragraphe et je me suis globalement ennuyée. Finalement, c’est un récit avant tout psychologique et pas tellement relevant de la science-fiction. Je n’ai pas vraiment aimé, j’ai fini la lecture de ce texte pour finir mais pas vraiment par envie de connaître la fin. Après, ce n’est pas mal écrit et c’est plutôt facile à lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s