Artemis Fowl T8 : Le dernier gardien – Eoin Colfer

Après m’être un peu prise la tête dernièrement pour finir la lecture du roman de Katherine Pancol, Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, j’ai eu envie de me lancer dans quelque chose d’un peu plus surréaliste, et surtout de retrouver un auteur que je connaissais déjà et que j’apprécie, en lisant le dernier tome des aventures d’Artemis Fowl, Le dernier gardien.

J’ai été heureuse de retrouver notre petit génie favori, complètement guéri de son complexe d’Atlantis ! Artemis et ses compagnons d’aventure, j’ai nommé Holly, Buttler, Foaly et les autres, vont cette fois encore se retrouver confrontés à Opale Koboï qui a une fois de plus mis au point un plan machiavélique. Elle veut sortir de prison pour mener à bien un projet de destruction de l’espèce humaine et est prête à tout pour y arriver… Et, vous imaginez bien que tout ne vas pas se passer comme elle l’a prévu !

Quatrième de couverture : Opale Koboï, l’ennemie irréductible d’Artemis, entreprend son œuvre la plus maléfique, détruire l’humanité pour s’autoproclamer reine des fées. 
Pour y parvenir, elle va libérer une armée de guerriers enterrés sous le domaine des Fowl il y a plus de dix mille ans et leur faire prendre possession de tous les êtres vivants qui les entourent. Et même… des petits frères d’Artemis, Myles et Beckett Fowl. 
Le combat n’a jamais été aussi inégal, l’issue désespérée, le suspense insoutenable. Jusqu’où ira Artemis pour protéger sa famille, le capitaine Holly Short… et l’humanité ?

artemis-fowlBonne pioche, j’ai aimé lire ce roman. Il y a toujours autant d’action, un peu de suspens et de l’humour (merci Mulch, un personnage que j’adore !). Il se lit vite, c’est rapide mais efficace et agréable à lire. En plus, je trouve que tous les personnages sont attachants, intéressants, avec leur propre caractère et leurs personnalités différentes. Artemis a grandi, il a mûri et n’est plus aussi sûr de lui. Cette fois-ci, il a plus de mal à trouver un plan pour contrecarré les projets d’Opale. En plus, il semble s’être découvert le sens du sacrifice, bref, je le trouve plus humain et c’est bien !

Quelques petites déceptions tout de même. J’aurais aimé encore plus de surprises pour avoir la cerise sur le gâteau. J’aurais aussi aimé que les jumeaux aient une place plus importante, que leurs personnages soient plus développés.

Ce huitième tome de la saga Artemis Fowl est annoncé comme étant le dernier et je dois dire que je trouve ça bien parce que je pense que ça commencé tout de même à s’essouffler un peu… et puis le risque quand on va trop loin c’est que tout devienne incohérent, sans queue ni tête. Après, est-ce réellement le dernier tome ? La fin qui ma fois est plutôt ouverte pourrait laisser un peu d’espoir aux plus désespérés !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s