Bande dessinée, Lectures

Les Cobayes – Benacquista & Barral

Aujourd’hui je viens pour vous parler encore une fois d’une bande dessinée. Cette fois-ci il s’agit de Les Cobayes écrite par Tonino Benacquista et mise en images par Nicolas Barral.

De quoi ça parle ? Un laboratoire pharmaceutique a mis au point un nouveau médicament, un anxiolytique, le M2T2C, et est à la recherche de cobayes n’ayant jamais effectués ce genre de travail avant pour le tester. Trois personnes sont sélectionnées (Daniel, Romain et Moïra) et vont rester dans la clinique du laboratoire pendant 21 jours en échange de 3 500€. Pendant toute la durée des tests, ils n’auront pas le droit de sortir. Seulement voilà, tous les trois n’ont pas été complètement honnêtes lors de l’entretien de recrutement, ils ont en effet oublié de préciser qu’ils étaient plus moins instables psychologiquement. Daniel vient de perdre son travail à cause de troubles de la mémoire, Romain a des problèmes d’érection et prend un traitement pour cela, enfin, Moïra est frustrée de ne pas réussir à entrer aux Beaux-arts alors qu’elle a quitté l’Inde pour prouver à son père, un artiste reconnu, qu’elle pouvait elle aussi en être une.

Leur séjour va plus ou moins bien se passer et à leur sortie ils vont tous les trois constater des effets secondaires qui vont changer radicalement leur existence…

Au départ, cette bande dessinée avait tout pour me plaire, un thème très intéressant qui pousse à s’interroger sur la société dans laquelle nous vivons et sur les industries pharmaceutiques, le graphisme et les couleurs sont chouettes, c’est bien raconté, ça a du rythme… enfin bref, au début, j’ai aimé cette lecture et puis à la fin, j’ai trouvé que tout allait trop vite. J’aurais aimé plus de détails, que le scénario soit plus développé, que la chute soit moins brutale et à cause de ça mon plaisir de lecture en a été gâché… Au final, je suis déçue. Dommage !

Ce qu’en dit l’éditeur : Le dernier one-shot de Tonino Benacquista et Nicolas Barral, Les Cobayes, se déroule dans l’univers des laboratoires pharmaceutiques. Les Cobayes, ce sont deux hommes et une femme qui, pour le moment, attendent dans une antichambre aseptisée. Ils se sont portés volontaires pour tester un antidépresseur révolutionnaire mis au point par un laboratoire pharmaceutique, mais le médicament aura des répercussions pour le moins inattendues sur leurs vies… Les Cobayes est un roman graphique ; une BD qui est à la fois un polar pharmaceutique, un roman psychanalytique et une comédie grinçante (Dargaud, 2014).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s