La fantaisie des Dieux, Rwanda 1994 – Hippolyte & Patrick de Saint-Exupéry

Vous le savais (ou pas), ce que j’aime le plus quand je lis, c’est apprendre, apprendre à propos de tout et n’importe quoi, le principal c’est que j’apprenne, et je dois dire que ma dernière lecture m’a gâtée. 

fantaisie-des-dieuxLa fantaisie des Dieux : Rwanda 1994 est une bande dessinée reportage sur le génocide des Tutsis du Rwanda, ni plus, ni moins. Nous apprenons peu sur cette période de l’histoire, voire pas du tout en fait, puisqu’on ne nous en parle pas à l’école (enfin, personnellement, à moi, on ne m’en a jamais parlé), et j’ai eu très envie d’en savoir plus sur ce drame. Bien sûr, je savais qu’un génocide au Rwanda avait eu lieu, mais je ne savais pas qui avait tué qui et pour quelle raison, je ne savais pas quelle avait été l’implication de la France non plus, bref je ne savais rien. Cela s’explique sûrement par le fait que cet épisode de l’histoire se soit déroulé alors que j’étais encore toute petite. En tout cas, j’avais très envie d’en savoir plus, et c’est chose faite grâce à ce splendide ouvrage.

Cette bande dessinée est pour moi une véritable réussite, en plus d’être très instructive (même si elle n’explique pas tout), quant à l’ambiguïté de la France notamment, elle est touchante. On y trouve des témoignages de rescapés, mais aussi de l’auteur, Patrick de Saint-Exupéry, qui a été témoin de ce génocide en tant que journaliste et qui nous livre ses souvenirs avec l’aide d’Hippolyte, un habitué des reportages en bande dessinée. C’est touchant parce qu’on arrive très bien à ressentir le sentiment d’impuissance qu’on eu ces nombreux témoins de l’historie, l’impuissance face à l’horreur. Le récit est intense, prenant, c’est très bien écrit. Le graphisme quant à lui est très chouette, les couleurs sont superbement réussies et j’ai adoré l’insertion de photographies de l’époque entre les cases. Je conseille vivement la lecture de cette bande dessinée à tous.

Quatrième de couverture : Il n’y avait plus de mots. Juste ce silence. Épais, lourd. C’était un génocide, celui des Tustsis du Rwanda, le troisième du XXe siècle. Il faisait beau, il faisait chaud. Nous avions pénétré le monde du grand secret. Sur les collines de Bisesero, des instituteurs tuaient leurs élèves, des policiers menaient la battue. C’était la « grande moisson ». François Mitterrand niait « le crime des crimes ». Comment raconter ? (Les arènes, 2014)

Publicités

Un commentaire sur “La fantaisie des Dieux, Rwanda 1994 – Hippolyte & Patrick de Saint-Exupéry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s