Bande dessinée, Lectures

Un petit goût de noisette – Vanyda

Un petit goût de noisette, voilà un titre qui m’a tout de suite attiré alors que je n’aime pas vraiment la noisette… – bref, je pense qu’il n’est pas nécessaire que nous cherchions à comprendre… – et puis la couverture aussi m’a plu au premier regard, alors, je me suis lancée dans la lecture de cette bande dessinée sans grande hésitation.

Tout commence avec Corentin, un jeune homme qui se lie d’amitié avec sa jeune voisine, bien plus jeune que lui… Elle aimerait ne pas avoir à se contenter de cela, mais elle le devra, au moins jusqu’à ce que des noisettes apparaissent sur les branches du noisetier qu’ils ont tous les deux planté en pleine forêt… Ensuite viennent, Luna, Manon, Estéban, Benoît, et d’autres encore… leurs points communs, ils sont tous jeunes, quasiment adultes, et leurs histoires se croisent et s’emmêlent. Ils se rencontrent, se fréquentent, se cherchent, s’aiment parfois mais au final il y a beaucoup de rendez-vous manqués. Cette bande dessinée est en réalité un recueil d’histoires toutes centrées sur un personnage différent, mais ayant, d’une façon ou d’une autre, un rapport plus ou moins étroit avec l’un des personnages déjà évoqués, ou qui le sera plus tard.

Le thématique principale que l’auteure a voulu mettre en avant dans cette bande dessinée est, il me semble, le rapport amoureux ou plutôt les rapports amoureux, qu’ils soient brefs ou plus profonds, ce qui ma fois est assez peu original à mon goût. Je n’ai en effet rien trouvé d’exceptionnel au scénario. Toutes les histoires d’amour ne sont pas ennuyeuse à mes yeux, il faut juste je pense trouver la bonne façon de les raconter. La plume de l’auteure aurait pu rendre cela original, malheureusement ça n’a pas été le cas. J’ai trouvé les dialogues banals, tout comme les liens qui se tissent entre chacun.

Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié les couleurs et l’usage qu’en a fait l’auteure. C’est-à-dire que chaque personnage est attaché à une couleur et ce procédé permet de faire le lien entre chacune des histoires racontées. Malgré cela et la poésie qui se dégage du graphisme, j’ai eu la sensation d’un fil décousu et je n’ai pas apprécié autant que ce à quoi je m’attendais. Je suis passée à côté.

Ce qu’en dit l’éditeur : Quel est le cri de l’ours en néerlandais ? Qu’est-ce qu’un moment parfait ? Est-ce qu’on meurt tous les soirs pour renaître le lendemain matin ? Telles sont les questions existentielles que se posent les personnages de «Un petit goût de noisette», chacun à sa manière cherchant dans la rencontre de l’autre, le reflet de ses interrogations, une épaule sur laquelle se poser, ou tout simplement l’amour… Chacun, comme un écureuil à la recherche de la plus belle noisette ! Un très joli recueil d’histoires d’amour ! Les personnages des différentes histoires se croisent et se recroisent d’une histoire à l’autre. Certaines histoires sont vraies, d’autres sont inventées. Cela vous prend aux tripes, vous fait rêver… Vous avez des papillons dans le ventre et à d’autres moments, vous versez une larme… (Dargaud, 2014).

Publicités

1 thought on “Un petit goût de noisette – Vanyda”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s