Bandes dessinées, Lectures

Petite voleuse – Michael Cho

petite voleuse michael choDernièrement, je me suis plongée dans un nouveau roman graphique (oui, je sais,…), Petite Voleuse, de Michael Cho, un auteur canadien d’origine coréenne. Voici mon avis.

Après ses études de littérature, Corinna se fait embaucher dans une agence de pub à New-York en attendant de trouver mieux. Elle y travaille depuis cinq ans, mais, ce qu’elle souhaite vraiment, c’est devenir auteure de romans plutôt que d’écrire des slogans. Timide, elle ne semble pas avoir beaucoup d’amis, ne sort pas souvent après le travail et à l’air de s’ennuyer. Elle semble lassée voire même désespérée, mais manque d’envie ou de force pour faire avancer les choses dans la bonne direction. Alors, parfois, pour se sentir un peu plus vivante, il lui arrive de commettre de petits vols dans un supermarché. Pas grand-chose, juste un magazine glissé dans son journal, quand elle va faire ses courses, et qu’elle oublie bien évidemment de payer. Un jour, après ce que l’on peut appeler un rendez-vous manqué, un petit évènement va lui faire avoir le déclic et lui permettre de prendre sa vie à bras le corps, de reprendre les rênes de son existence.

Ce qui m’a en premier attiré dans cette bande dessinée, c’est la couverture. Sans avoir lu de résumé, sans savoir de quoi il s’agissait, j’avais vraiment hâte de me lancer dans la lecture. Graphiquement, j’ai beaucoup apprécié me plonger dans cette bande dessinée. J’ai aimé l’atmosphère qui s’en dégage, les traits de l’auteur, les couleurs, peu nombreuses, mais bien choisies. Après, je suis un peu plus réservée quant à l’histoire. Il est clair que l’un des buts était de critiquer le monde moderne, la société de consommation dans laquelle nous vivons et qui est envahie par la publicité. Le sujet est très intéressant, mais j’aurais aimé que les dialogues soient plus travaillés, que la lecture soit moins rapide, que ça soit plus approfondit. D’autant plus que le personnage principal est assez attachant.

Au final je n’ai aimé le fond que moyennement parce que j’aurais voulu en lire plus, mais par contre, j’ai vraiment adoré les illustrations de ce roman graphique tout en bichromie et rien que pour ça je vous la conseille.

Résumé : Corrina Park a beaucoup de projets. Diplômée de littérature anglaise, elle veut écrire l’histoire d’un romancier à succès. Mais cinq ans plus tard, désenchantée, subissant un emploi qui lui déplaît, une vie amoureuse désastreuse et un échec littéraire, la jeune femme trouve dans le vol le seul réconfort qui justifie son existence. Jusqu’à ce qu’un événement apparemment anodin n’y donne un autre sens…(Delcourt, 2014).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s