Bande dessinée, Lectures

Max Winson, tome 1 : La Tyrannie – Jérémie Moreau

Et si je vous parlais encore une fois d’une bande dessinée ? Le premier tome de la série Max Winson de Jérémie Moreau, ça vous dit ?

De quoi ça parle ? Et bien, Max Winson, un joueur de tennis imbattable, est adulé par la terre entière. Il est le seul de l’histoire du tennis à n’avoir perdu aucun match dans toute sa carrière. Entrainé depuis toujours par son père qui ne lui laisse rien passer et qui contrôle absolument toute sa vie, il est programmé pour gagner et ne se pose pas de question lorsqu’il joue, se transformant presque en robot. Seulement, un jour, alors qu’il répond seul pour la première fois à une interview, son père, qui le regarde à la télévision, est victime d’une attaque cardiaque et va se retrouver contraint de laisser sa place d’entraineur. Max Winson va alors devoir s’adapter à un nouveau coach, Andy, et surtout à sa méthode très particulière censée lui permettre de rester imbattable en toutes situations, malgré n’importe quel imprévu possible et imaginable, qu’il soit physiologique, psychologique ou encore cataclysmique. Mais arrivera-t-il à passer, sans aucune difficulté, toutes les épreuves que lui impose Andy…

Ce genre d’histoire mettant en scène un sportif entrainé pour gagner, coûte que coûte, par un père tyrannique n’est pas une première. Ou plutôt, c’est la première fois que je le rencontre dans une bande dessinée, mais il n’est pas inconnu de la télévision que cela soit de la fiction ou non. En effet, il me semble que les sportifs ayant une enfance difficile à cause d’entrainements intensifs ne sont pas qu’un mythe et je pense que c’est de ça qu’a voulu parler l’auteur avant de parler de tennis. Pour moi c’est une bande dessinée qui dénonce la compétition à outrance qui pousse les individus à écraser les autres quoi que ça en coutera, qui dénonce l’obsession de victoire que peuvent avoir certain et qui peut les pousser à faire du mal.
Le tennis n’est au final pas le sujet principal, c’est beaucoup plus subtil que cela. Même si le sport n’est pas votre truc, je vous conseille de vous plonger dans cette bande dessinée qui est, je trouve, vraiment très réussie. En ce qui concerne le dessin, il ne m’a pas dérangé, les traits sont fins et les couleurs toutes en nuances de gris retransmettent plutôt bien les émotions de Max à mon sens. J’ai hâte de lire le second tome.

Résumé : Max Winson n’a jamais perdu un match de tennis de sa vie. Adulé par la foule, il n’est pourtant pas celui qu’on croit. Grande carcasse mélancolique à l’allure de Pierrot, il n’est que le produit d’une enfance volée par des entraînements inhumains, le pantin d’un père tyrannique. Quand ce dernier devient trop faible pour le coacher, la liberté s’offre à lui avec son cortège de paradoxes existentiels… (Delcourt, 2014).

Publicités

1 thought on “Max Winson, tome 1 : La Tyrannie – Jérémie Moreau”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s