Lectures, Partenariats, Romans contemporains

La Théorie de la tartine – Titiou Lecoq

Les deux premiers livres de Titiou Lecoq sont dans ma PAL (pile-à-lire) depuis un bon bout de temps déjà mais je n’ai encore jamais eu le temps de me plonger dans leur lecture jusqu’à présent. Alors, j’ai été très heureuse quand les éditons Au Diable Vauvert m’ont fait parvenir son dernier roman : La théorie de la tartine. C’était l’occasion parfaite pour enfin découvrir cette auteure dont je lis déjà, plus ou moins régulièrement, le blog : www.girlsandgeeks.com.

Dans ce livre, elle raconte la rencontre, en 2006, entre Marianne, une jeune femme qui découvre qu’une de ses sextapes a été diffusée sur Internet ; Christophe, un journaliste qui pense qu’Internet est l’avenir de son métier ; et Paul, un grand enfant de 19 ans coincé en vacances avec ses parents et complètement accro au web. Vous l’aurez compris, l’élément central de ce roman c’est Internet. Mais par seulement, il est aussi question de l’impact que cette invention révolutionnaire a eu, et qu’elle a d’ailleurs toujours, sur nos vies. L’histoire est divisée en deux grandes parties. Une première qui se déroule en 2006, parce que, comme l’explique Titiou Lecoq dans une interview pour Le Point : « c’est la dernière année où l’on n’a pas Internet sur nos téléphones portables, car Steve Jobs présente l’iPhone en janvier 2007. C’est le moment où le Web s’apprête à fusionner avec le réel, alors qu’avant, c’étaient deux espaces très distincts » et durant laquelle les trois personnages principaux vont apprendre à se connaître et tenter de sauver la réputation de Marianne. Une seconde, neuf ans plus tard, où nous retrouvons Christophe, Paul, et Marianne devenus des adultes hyper-connectés mais s’interrogeant sur la réalité d’Internet et ses enjeux actuels.

C’est un roman qui, de prime abord, peut paraitre léger et sans grand intérêt. L’histoire, en surface, semble superficielle, les personnages caricaturaux, et les dialogues peu riches. Au final, le style très direct, que je qualifierais également de franchement franc et cru, ne m’a pas déplus, bien au contraire. Je trouve qu’il participe pleinement à l’originalité du texte. En plus, j’ai appris deux ou trois trucs intéressants au sujet d’Internet et la réflexion de l’auteure sur ce monde virtuel, qui ne l’est pas tellement, mérite selon moi qu’on le lise.

Résumé : En 2006, lorsque Marianne découvre sur le net une sextape postée par son ex, elle ne trouve pour l’aider qu’un hacher immature et un journaliste visionnaire qui croit qu’Internet va transformer le monde. Dix ans et les chocs de la jeunesse (enfants, travail, amours) plus tard, que deviennent notre ex-étudiante blogueuse, le jeune pirate et l’homme de presse idéaliste ? Internet a tout bousculé… (Au Diable Vauvert, 2015).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s