Lectures, Romans contemporains

Ma vie de pingouin – Katarina Mazetti

Ayant lu pas mal des livres de l’auteure Katarina Mazetti, je me suis, plus ou moins vite, laissée tenter lorsque l’occasion de lire son dernier roman intitulé Ma vie de pingouin s’est présentée à moi. Je dois en effet avouer que j’ai tout de même un peu hésité parce que je trouve qu’elle ne se renouvelle pas trop de roman en roman… J’espérais donc être surprise cette fois-ci.

 

L’histoire se déroule à bord d’un bateau de croisière voguant en Antarctique et nous y faisons la connaissance de trois personnages principaux. Il y a d’abord Tomas, la trentaine, qui se retrouve seul au monde depuis que sa femme est partie vivre en Californie avec leurs enfants et son nouveau mari. Il semble être au bout du rouleau et avoir des tendances suicidaires. Ensuite il y a Wilma, la trentaine aussi, enseignante et toujours de bonne humeur malgré quelques problèmes qu’elle gardera longtemps secrets. Et enfin, il y a Alba, une dame d’un certain âge, globe-trotteuse et qui se lance dans l’observation anthropologique de ses compagnons de voyage afin de les comparer à des animaux. Chacun d’eux va parler à tour de rôle, un chapitre correspondant à un personnage. Parfois, d’autres prendrons la parole à l’occasion de chapitres plus courts, matérialisés par une écriture en italique. Il y a beaucoup d’autres personnages secondaires, des ornithologues notamment, mais aussi par exemple des dames plutôt âgées à la recherche du grand amour ou encore des couples mariés. Et après ? Et bien Katarina Mazetti va, sans surprise, dérouler les relations que les personnages vont nouer entre eux. Inutile de vous en dire, plus, je ne voudrais pas vous gâcher le peu de surprises que contient ce roman.

Sans aucun doute, il s’agit bien là d’une comédie romantique. Ce n’est pas un mauvais divertissement, le roman et le style de l’auteure ne sont pas désagréables, mais il ne s’agit pas selon moi d’une lecture indispensable. J’aurais vraiment aimé être étonnée, trouver un peu plus d’originalité, mais ce ne fut pas le cas. Ma vie de pingouin est, à mon sens, dans la complète lignée de Le mec de la tombe d’à côté, la tonalité est la même, l’humour est le même, les personnages un peu loufoques sont tout autant prévisibles.

Quatrième de couverture : Vous rêvez d’une croisière de l’extrême ? Alors, c’est parti pour l’Antarctique ! Sur le navire, une globe-trotteuse septuagénaire répertorie les similitudes entre humains et animaux. Et elles ne manquent pas, grâce à une brochette de voyageurs bigarrés venus se frotter aux épaulards tueurs, albatros, pétrels et autres éléphants de mer. En route pour le bout du monde, Tomas file vers son objectif ultime, en finir avec les tracasseries de la vie, seul sur la glace. C’est compter sans les quelque quatre cent mille manchots royaux qui peuplent les lieux, et sans Wilma dont la bonne humeur inébranlable laisse croire que tout lui sourit. Quoi de mieux pour réchauffer les coeurs en perdition qu’un iceberg, pour peu qu’il se retourne, révélant le pingouin qui sommeille en chacun ? (Gaïa Editions, 2015)

Publicités

1 thought on “Ma vie de pingouin – Katarina Mazetti”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s