Bande dessinée, Lectures

Max Winson, tome 2 : L’échange – Jérémie Moreau

Enfin ! Enfin, j’ai pris le temps de lire le second tome de Max Winson, une série de bandes dessinées en deux volumes créée par Jérémie Moreau et dont j’avais déjà beaucoup aimé le premier tome, La Tyrannie.

Dans L’échange, nous retrouvons le champion de tennis imbattable, Max Winson, complétement perdu. Il n’assume pas son comportement lors du dernier match qu’il a remporté et les conséquences de sa victoire : (attention, spoiler) la mise à mort du vaincu. Il était pourtant parti au « combat » avec l’intention de perdre pour laisser la vie sauve à son adversaire, mais, programmé pour gagner depuis son enfance, il n’a pas réussi. Suite à cet évènement qui le bouleverse, il décide de fuir et de partir se cacher. Tout va trop vite pour lui, il ne supporte plus la pression médiatique mais aussi celle de son public, de ses fans. Un jour, alors qu’il regarde un écran de télévision – à travers la vitrine d’un magasin – qui diffuse un vieux match de tennis dans lequel s’affrontent deux anciens joueurs exceptionnels, il a une sorte de révélation. Il décide de partir à la recherche de l’un de ces deux grands champions : Pancho el Gantès. Après quelques péripéties, Pia, une journaliste, aide Max à atteindre son but. Il va découvrir une nouvelle façon de jouer au tennis et entrainer un jeune garçon très prometteur dont il apprendra beaucoup… Évidemment, tout ne se déroulera pas sans encombre, mais, je ne vais pas vous dire pourquoi, cela gâcherait probablement votre plaisir de lecture…

Dans ce second tome qui prend la forme d’une quête initiatique, nous retrouvons beaucoup d’émotions et d’intelligence. Max finit par avoir une prise de conscience, il devient adulte et arrive enfin à prendre ses propres décisions. Il prend sa vie en main. Cette série de Jérémie Moreau est à mon sens une vraie réussite. J’aime beaucoup les messages qu’elle fait passer, l’auteur y dénonce et critique la société actuelle ; l’influence négative que peuvent avoir les médias et leur course à l’audimat, coûte que coûte ; l’individualisme et la réussite à tout prix, même si pour cela il est nécessaire d’écraser des gens. J’aime aussi beaucoup les personnages, le style un peu rétro et le rythme très bien maitrisé qui nous tient en haleine. Les dessins sont plutôt agréables à regarder et bien mis en valeur par le noir et blanc. Voilà un diptyque à lire, même si le sport ne vous passionne pas !

Publicités

1 thought on “Max Winson, tome 2 : L’échange – Jérémie Moreau”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s