Otages Intimes – Jeanne Benameur

Faire un choix quant aux centaines de romans qui sortent à l’occasion de la rentrée littéraire n’est pas chose aisée. L’un des miens s’est porté sur le dernier roman de Jeanne Benameur, Otages Intimes, et, je dois avouer que de vous en parler ne va pas être facile. Pas parce que je n’ai pas aimé, bien au contraire, mais parce que j’ai un peu de mal à formuler mon ressenti à son sujet.

95cb4-otages-intimesÉtienne, la trentaine, est reporter-photographe de guerre, il est donc constamment sur les routes du monde, son Leica en main, au plus près des conflits et donc du danger. Un jour, alors qu’il se trouve dans une zone dangereuse, il est enlevé pour être retenu en otage. Lorsque le roman commence, il revient à la vie après une longue période de captivité (dont on ne saura jamais précisément la durée ni le lieu), c’est la libération. A son retour en France, il retourne dans le village qui l’a vu grandir, vivre chez sa mère, où il va devoir apprendre à exister à nouveau. Il retrouve également ses deux amis d’enfance avec qui il a noué des liens particuliers, Enzo devenu menuisier et très bon violoncelliste, ainsi que Jofranka, avocate à la cour pénale internationale de La Haye. Hanté par ce qu’il a vécu, ré-apprivoiser le quotidien d’un homme libre ne va pas être facile pour lui. Il doit se reconstruire et trouver une façon de surmonter cet épisode traumatisant, une façon de se libérer aussi intérieurement. Mais cela est-il possible ? Malgré son entourage très présent, personne n’est vraiment en mesure de comprendre sa situation, Étienne semble seul dans sa douleur… Jeanne Benameur nous plonge au plus profond des sentiments des différents personnages, au plus près de leurs émotions, chacun étant prisonniers de quelque chose, prisonniers de leurs propres douleurs.

Ce texte fut un vrai plaisir à lire pour moi, j’ai beaucoup aimé le style très agréable de l’auteure, tout en délicatesse et plein d’humanité. J’ai aussi beaucoup aimé le fait que le récit soit centré sur l’après détention, c’est ce qui, à mon sens, le rend très intéressant. Les personnages sont riches et touchants, chacun, suite au traumatisme d’Étienne, s’interrogeant sur ce qui fait de lui un otage. Ce roman est poignant et très marquant, il est, je pense, à ne pas manquer en cette rentrée littéraire.

Publicités

6 commentaires sur “Otages Intimes – Jeanne Benameur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s