Lectures, Rentrée Littéraire 2015, Romans contemporains

La maladroite – Alexandre Seurat

Le mois d’octobre est arrivé et je suis toujours en pleine découverte de la rentrée littéraire de cette année. Aujourd’hui, c’est du roman d’Alexandre Seurat, La Maladroite, que je viens vous parler.

Lorsqu’une institutrice découvre la photo de la petite Diana accompagnant un avis de recherche, c’est le choc. Cependant, elle ne doute pas une seule seconde sur ce qui est, en réalité, arrivé à cette enfant… D’abord abandonnée par une maman en manque de stabilité, la faisant passer pour mort-née, Diana sera finalement récupérée par cette dernière. Elle va alors vivre avec ses parents ainsi qu’avec ses frères et sœurs qui naîtront quelques années plus tard. Sa grand-mère, autant présente que possible, va, au fil des mois, remarquer que quelque chose ne va pas. Elle soupçonne d’abord un léger retard mental, puis, elle va constater des marques sur le corps de sa petite fille. L’institutrice est elle aussi inquiète. Toutes deux, chacune de leur côté, vont tenter d’ouvrir le dialogue avec ses parents, mais, cela ne mènera à rien. Un jour, la grand-mère n’a plus aucune nouvelle puis elle se rend compte que Diana, ses parents et ses frères et sœurs ont déménagé, sans prévenir personne, sans dire où ils sont allés…

Inspiré de faits réels, ce roman est composé d’une succession de témoignages fictifs : les institutrices, les directeurs d’écoles, les  médecins, les gendarmes, les proches de Diana et plus particulièrement, sa grand-mère et sa tante, racontent. La mère et le père, quant à eux, n’ont jamais la parole. Cette construction rend le roman très rythmé et intéressant. J’ai apprécié le fait qu’il n’y ai aucune description de scènes de violence mais seulement du résultat de ces maltraitances. J’ai été touché par la force de caractère de Diana, par son courage et son sourire malgré la situation.

La thématique principale – la maltraitance infantile – est forte et importante. Avec ce texte, Alexandre Seurat met en lumière tous les obstacles à franchir face à ce genre de situation :
le peu de poids qu’ont les gens qui tentent d’alerter les autorités, l’extrême prudence des médecins, mais aussi, l’impuissance face aux lenteurs administratives. Tout le monde voit, tout le monde comprend, mais personne ne sait comment réagir : et s’ils se trompaient ? Et si la petite fille était vraiment maladroite ? Les conséquences d’une telle erreur serait dramatique…

La Maladroite est un court roman (seulement 112 pages) très intense, touchant et sobre, mais, je dois l’avouer, il ne m’a pas passionné. L’histoire marche, j’ai eu l’impression de lire un fait réel. Je suis passée par beaucoup d’émotions, et notamment la peine et la colère, cependant, il est un peu trop froid à mon goût, un peu trop dans la pudeur. Un premier roman tout de même réussi.

Publicités

1 thought on “La maladroite – Alexandre Seurat”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s