Les Eaux troubles du mojito et autres belles raisons d’habiter sur terre – Philippe Delerm

les-eaux-troubles-du-mojitoAujourd’hui c’est du dernier ouvrage de Philippe Delerm dont je viens vous parler très rapidement, Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d’habiter sur terre, et très honnêtement, je pense que je ne me serais jamais tournée vers ce livre sans l’intervention d’une lectrice de la bibliothèque qui me l’a rendu en étant complètement enchantée. Dans ce recueil de nouvelles très courtes et pleines de bons sentiments – qui se lit très rapidement – l’auteur s’attarde sur tout un tas de petits détails de la vie qu’il décortiques et qui lui procure du bonheur, qui lui font aimer la vie, parmi lesquels : l’achat d’une pastèque, la dégustation d’un Spritz à Venise, ou encore assister à un concert. Un certains nombres de ces petits riens m’ont parlé, m’ont fait sourire, et je pense que cela devrait être le cas pour une majorité des lecteurs qui se plongeront dans ce récit, mais, tous ne m’ont pas touché.

Au final, j’ai passé un bon moment de lecture, entre poésie et nostalgie, mais ce fut tout de même un brin lassant. C’est le premier ouvrage de Philippe Delerm que je lisais et en parcourant ici et là d’autres critiques à son propos, il semblerait que les lecteurs habitués de l’auteur aient préféré La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, je me laisserais donc peut-être tenter à l’occasion.

Publicités

2 commentaires sur “Les Eaux troubles du mojito et autres belles raisons d’habiter sur terre – Philippe Delerm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s