Celui-là est mon frère – Marie Barthelet

Après presque deux mois d’absence, c’est en forme, et surtout complètement libre de toutes révisions, que je reviens pour vous parler de ma dernière lecture : Celui-là est mon frère écrit par Marie Barthelet, un roman de cette rentrée littéraire.

barthelet_celui-la_est_mon_frereL’auteure nous y raconte l’histoire d’un Roi qui voit revenir son frère adoptif alors que celui-ci, destiné à devenir son ministre de l’intérieur, était parti sans aucune explication une dizaine d’années plus tôt, après un évènement dramatique. D’abord empli de bonheur à l’idée de ces retrouvailles, le Roi déchante vite. En effet, il va rapidement comprendre que son frère est là pour défendre le peuple, qu’il est le meneur d’une rébellion. Et avec lui, plusieurs fléaux vont toucher le Royaume : empoisonnement de l’eau, maladies ou encore insectes ravageurs.
Face à cette situation, le Roi est partagé entre l’amour qu’il ressent pour son frère, se souvenant de tous les bons moments passés avec lui alors qu’ils étaient enfants, et son honneur. Doit-il le faire tuer ?
J’ai trouvé ce roman, qui d’ailleurs est un premier roman, plutôt bien écrit et poétique. J’ai aimé le style de Marie Barthelet, j’ai aimé l’histoire qu’elle nous raconte, son caractère universel renforcé par le fait qu’elle n’est jamais située géographiquement et historiquement, même si l’on sait que le désert est proche ou encore qu’un jardin luxuriant se trouve au cœur du palais Royal. Une agréable et émouvante lecture à propos de l’amour fraternel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s