Lectures, Romans contemporains

Les liens du mariage – J. Courtney Sullivan

Après avoir lu, il y a quelque temps, Les débutantes, le premier livre de J. Courtney Sullivan, j’avais très envie de découvrir les autres romans de cette auteure. Je me suis donc empressée de les réserver à bibliothèque et c’est avec Les liens du mariage, son dernier roman, paru en 2014 en France, que j’ai poursuivi. La construction de ce dernier est assez similaire à son premier roman, chacun des chapitres étant consacré à l’un des personnages centraux de l’histoire. Seulement cette fois, ils ne semblent pas se connaitre.

les-liens-du-mariage-sullivanD’abord il y a Frances une femme qui, en 1947, vit à Philadelphie et travaille dans une grande agence de publicité dont le principal client, l’entreprise De Beers, vend des diamants. Indépendante et célibataire à plus de 40 ans, elle est à l’origine du célèbre slogan « Les diamants sont éternels » et consacre une très grosse partie de son temps à sa carrière.
Ensuite, il y a Evelyn, une professeure à la retraite. La journée de 1972 qu’elle nous raconte s’annonce particulièrement éprouvante pour elle et son mari Gérald. En effet, leur fils unique, Teddy, qui souhaite divorcer de sa femme Julie, vient leur rendre visite alors qu’ils ne l’ont pas vu depuis quelques mois, depuis qu’il a rencontré cette autre femme avec qui il est parti vivre en Floride. Evelyn est contre ce divorce et accepte très mal de ne voir plus que très peu ses deux petites filles et sa belle-fille.
James, le seul homme parmi tous ces personnages principaux vis à Baston, en 1987. C’est la veille de noël et, ambulancier, il s’est engagé à travailler ce jour-là. Marié à Sheila et père de deux garçons, il vit dans une maison délabrée et ne roule pas sur l’or, ce qui lui donne l’impression de ne pas être à la hauteur. Et comme si ça ne suffisait pas, sa femme s’est fait voler sa bague de fiançailles… Cela va peut-être être l’occasion pour lui de se prouver qu’il est capable d’offrir une vie meilleure à sa famille.
Puis, il y a Delphine. Son histoire se déroule en 2003 alors qu’elle a tout quitté – Paris et le joli quartier de Montmartre ; son mari prénommé Henri ; et le magasin d’instruments de musique anciens qu’elle a racheté avec lui – pour s’installer à New-York avec un jeune musicien américain surdoué qui se fait appeler PJ. Mais voilà, rien ne va se passer comme prévu.
Et enfin, il y a Kate, jeune maman d’une petite fille, Ava, qui est partie vivre à la campagne avec son conjoint Dan pour fuir le rythme écrasant de New-York. Très différente du reste de sa famille, et notamment de sa sœur et de sa mère, elle prône un mode de vie sain, et surtout, elle est contre le mariage. Nous sommes en 2012, et aujourd’hui, c’est celui de son cousin, Jeff, avec son compagnon Toby. Cet évènement va la conduire à réfléchir à propos de sa vie et de ses convictions.

les-liens-du-mariage-sullivan

Pour écrire ce roman, J. Courtney Sullivan s’est d’abord inspirée de la véritable histoire de Frances Gerety puis, à partir de cela, elle a ensuite imaginé d’autres personnages. Tout au long de la lecture, de petits liens, liés parfois à des détails, apparaissent entre ces différents personnages. Leurs chemins se croisent, mais, ils ne se connaissent pas personnellement. A partir d’un évènement précis, chacun nous raconte des éléments marquant de leur passé, nous permettant de comprendre leur état d’esprit du moment. C’est un roman à propos de l’amour, du mariage et des liens qui en découlent. Et comme chacun des personnages se situe dans une temporalité différente, nous pouvons voir l’évolution de la vision américaine à ces sujets. C’est un roman simple, mais plutôt bien écrit, dans lequel je n’ai eu aucun mal à me plonger. Les personnages sont intéressants bien que tous ne m’ont plu de la même façon et que certains soient quelque peu caricaturés. J’ai encore une fois passé un très bon moment de lecture et je vais très prochainement me lancer dans la lecture de Maine, le second roman de J. Courtney Sullivan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s