Bande dessinée, Lectures

Macaroni ! – Thomas Campi & Vincent Zabus

Voilà quelque temps que je ne vous ai plus présenté de bande dessinée sur le blog, alors, pour remédier à ce manquement, c’est de Macaroni !, écrite par Vincent Zabus et illustrée par Thomas Campi, dont je vais vous parler aujourd’hui.

macaroni-thomas-campi

Les deux auteurs nous racontent l’histoire de Roméo, un jeune adolescent de 11 ans qui se voit contraint de passer quelques jours chez son grand-père, « le vieux chiant » comme il l’appelle ou Ottavio de son vrai prénom, alors qu’il ne le connait pas vraiment. En effet, ses parents sont en pleine procédure de divorce, alors, son père qui a besoin de temps pour régler des formalités administratives décide de le faire garder quelques jours. Roméo n’a pas très envie de se retrouver seul chez Ottavio mais son père ne lui laisse pas le choix. L’accueil que lui réserve son grand-père est plutôt froid, il n’y pas la télé et pour couronner le tout, Roméo doit s’occuper du jardin et de Mussolini, le cochon d’Ottavio… Alors que la cohabitation s’annonçait longue et pénible pour tous les deux, ils vont, de fil en aiguille, apprendre à se connaitre et s’intéresser l’un à l’autre. Ottavio va parler de sa vie à Roméo, de ce qu’il a vécu durant la guerre alors qu’il combattait pour Mussolini, au côté des Allemands, puis de son départ d’Italie, à contre cœur, pour la Belgique dans l’intérêt de sa famille, mais aussi de son passé à la mine de charbon.

macaroni-dupuis

J’ai trouvé cette bande dessinée très réussi pour plusieurs raisons. D’abord, elle m’a intéressé parce qu’elle aborde des thématiques qui me parlent : les liens familiaux et les secrets de famille, l’immigration italienne après la seconde guerre mondiale mais aussi la transmission entre les générations. Ensuite, j’ai été touché par l’histoire d’Ottavio et par son petit-fils, j’ai aimé ces deux personnages très différents qui finissent par s’écouter. Il y a peu de dialogues dans cette bande dessinée, mais les auteurs ont parfaitement réussi à faire parler les silences. Enfin, j’ai adoré le style graphique et les couleurs que j’ai trouvé splendides, j’ai aimé la nostalgie et, plus généralement, les sentiments qui s’en dégagent.

Vous l’avez sûrement compris, j’ai beaucoup aimé cette lecture qui fut une véritable découverte pour moi puisque je ne connaissais aucun des deux auteurs. Et vous, vous les connaissez ? Qu’avez-vous pensé de « Macaroni ! » ?

Publicités

4 thoughts on “Macaroni ! – Thomas Campi & Vincent Zabus”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s