Un travail comme un autre – Virginia Reeves

Comme je l’ai déjà dit ici, j’aime beaucoup la littérature américaine, alors, c’est avec beaucoup d’impatience que je me suis lancée dans le découverte du premier roman de Virginia Reeves, « Un travail comme un autre », qui a remporté le prix Page du Festival America en 2016.

Un travail comme un autre

Dans ce roman, Virginia Reeves nous raconte l’histoire de Roscoe, un homme contraint de quitter un travail qui le passionne à la centrale électrique pour partir vivre et travailler avec sa femme, Marie, ainsi que leur fils, Gérald, dans l’exploitation familiale dont elle vient d’hériter suite à la mort de son père. Roscoe vit très mal cette situation et ne se sent pas à sa place à la ferme. Alors un jour, il a une idée qui, il pense, va leur changer la vie à tous les trois, mais aussi à Wilson, leur employé et à sa famille, et rendre leur exploitation plus rentable : détourner une ligne électrique de l’Alabama Power. Cette idée va être à la hauteur de ses espérances durant quelques années mais, malheureusement, un drame va le conduire à la prison de Kilby, en Alabama, pour plusieurs années alors que Wilson sera vendu à une exploitation minière. Nous allons alors le suivre dans cet endroit hostile où il échappera à un quotidien ennuyeux grâce à ses emplois à la laiterie, au chenil ainsi qu’à la bibliothèque, attendant patiemment le jour où il pourra rentrer chez lui et retrouver sa famille. Mais, rien ne se passera comme il l’avait prévu… Au fil du récit, nous allons également apprendre à le connaître, découvrir son passé et suivre son procès.

un-travail-comme-un-autreAvec « Un travail comme un autre », Virginia Reeves interroge, grâce à une histoire réaliste, le sentiment de culpabilité, elle aborde également la question de la méfiance vis à vis du progrès technologiques ainsi que celle de la ségrégation dans l’Amérique des années 20, et notamment les peines différenciées entre les condamnés noirs et les condamnés blancs. Côté personnages, j’ai bien aimé celui de Roscoe que j’ai trouvé attachant ; sa détresse, qui grandit tout au long de l’histoire, rongé par l’absence de sa femme et de son fils durant toutes les années qu’il passera en prison, m’a touché. Par contre, j’ai eu un peu de mal à comprendre la rudesse de Marie vis à vis de son mari… A mes yeux, c’est un premier roman plutôt réussi cependant, il ne m’a pas entièrement conquise. J’ai eu un peu de mal à me passionner pour l’histoire au début de ma lecture, mais en même temps, j’avais très envie de savoir comment elle allait se terminer… De plus, j’aurais aimé en savoir davantage sur ce qui arrive à Wilson et sur ses sentiments vis à vis de Roscoe.

Je mets mon avis mitigé sur le compte du roman de Tracy Chevalier, « Prodigieuses créatures », que j’ai lu juste avant… Je sais pas pour vous, mais de mon côte, lorsque j’ai un coup de cœur tous les romans dans lesquels je me plonge par la suite ont généralement un goût un peu fade…

Publicités

4 commentaires sur “Un travail comme un autre – Virginia Reeves

  1. Ce roman, je l’ai noté depuis sa sortie. J’hésite toujours, en prenant un autre à la place. Finalement, je vais attendre sa parution en poche.
    J’ai le même problème que toi! Difficile d’enchaîner les coups de cœur. Il y a souvent un ou deux abandons après. Lorsque ça persiste, je sors un roman d’un de mes auteurs phare, persuadé qu’il me plaira, ou je prends une bd pour couper le rythme.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s