L’île des oubliés – Victoria Hislop

Durant l’été, j’ai généralement envie de lectures qui me font voyager, qui me font découvrir d’autres pays et d’autres cultures. Alors, quand je suis tombée sur le roman « L’île des oubliés » de Victoria Hislop, en farfouillant dans ma pile à lire, je n’ai pas longtemps hésité avant de me lancer.

Au début de ce roman, nous faisons la connaissance d’Alexis, une jeune femme anglaise diplômée d’archéologie, qui à l’intention de profiter de son voyage en Crète avec Ed, son compagnon, pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de sa famille maternelle, les Petrakis. Sophia, sa mère, reste muette lorsqu’elle l’interroge à ce sujet et elle n’en connait aucun des membres, pas même ses grands-parents. Sur place, elle se rend un jour dans le village natal de sa mère, Plaka. Là-bas, elle y découvre Spinalonga, un petite île lui faisant face qui a, dans le passé, et durant plusieurs dizaines d’années, abrité une colonie de lépreux afin de limiter les risques d’une contamination de grande envergure. Elle y fera également la connaissance de l’une des meilleures amies de sa mère qui va lui raconter la vie des habitants de l’île ainsi que celle de la famille Petrakis en commençant par Eleni, son arrière-grand-mère, et Giorgis, son arrière-grand-père, puis en continuant par celle de Maria et d’Anna les deux filles de ces derniers. Alexis va alors faire un véritable voyage dans le temps…

ile-des-oubliés-hislopAu début de ma lecture, et tout au long de la première partie qui se déroule au présent et sert de prétexte à Victoria Hislop pour ce plongeon dans le passé, j’ai eu un peu de mal à me passionner pour l’histoire d’Alexis. Et puis, j’ai finalement réussi à me plonger complètement dans l’histoire de cette famille, couvrant plusieurs générations de femmes toutes plutôt différentes les unes des autres.
Ceci dit, je n’ai pas été spécialement émue par ce récit qui traite pourtant d’un sujet difficile : la maladie et l’isolement qui peut en découler. De plus, je n’ai pas spécialement trouvé les personnages attachants, exception faite pour celui de Maria. « L’île des oubliés » n’est pas un chef d’œuvre mais c’est un roman agréable à lire, dans un style plutôt simple, et assez sympa pour la saison. Je pense qu’il peut être une lecture d’été idéale pour ceux qui n’auraient pas encore lu ce best-seller!

Le connaissez-vous ? Avez-vous lu d’autres romans de l’auteur ? Lequel préférez-vous ?

Publicités

5 commentaires sur “L’île des oubliés – Victoria Hislop

  1. Je l’ai lu il y 2 ans, me semble-t-il, et j’avais beaucoup aimé. Curieusement, je ne m’en souviens plus beaucoup aujourd’hui ; or, pour moi, les très bons romans doivent toujours laisser une empreinte… En tout cas, un bon livre pour les vacances.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s