Sa mère – Saphia Azzeddine

Saphia Azzeddine est une auteur que je connaissais seulement de nom et que j’avais très envie de découvrir depuis pas mal de temps déjà, cependant, je n’avais jamais pris le temps de me plonger dans l’un de ses romans… Aujourd’hui c’est chose faite avec « Sa mère » qui vient tout juste de paraître.

Dans ce roman, Saphia Azzeddine nous raconte l’histoire de Marie-Adélaïde, une jeune femme reine de la débrouille, née sous X et donc abandonnée à la naissance, prête à tout pour s’offrir une meilleure destinée. D’abord adoptée par une famille qui finira par la rejeter, encore une fois, alors qu’elle n’a qu’une dizaine d’année, elle va, par la suite, voguer de famille d’accueil en famille d’accueil jusqu’à sa majorité. Brillante à l’école, elle n’a jamais envisagée de faire des études préférant enchainer les petits boulots. Et puis un jour, un évènement fâcheux va la conduire en prison. Là-bas, elle rencontre une jeune fille qui lui explique que le doudou qu’elle trimballe avec elle depuis toujours est d’une marque luxueuse. Et justement, depuis qu’elle est petite, un sentiment profond lui fait penser que ses parents biologiques appartiennent à un milieu aisé… A sa sortie de prison, elle n’a qu’une obsession, découvrir enfin qui se cache derrière tous ces X qui peuplent son dossier.

sa-mere-azzeddinePour une première plongée dans l’œuvre de Saphia Azzeddine, je dois dire que je n’ai été qu’à moitié convaincue, la faute à quelques petits bémols. Le scénario n’a, à mes yeux, rien d’exceptionnel, rien d’inoubliable, et j’ai parfois trouvé que des raccourcis un peu faciles avaient été pris. Cependant, j’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, percutant et vif, dynamique, qui ne laisse pas le temps de regarder ailleurs et j’ai été totalement prise par le récit. J’ai également beaucoup aimé le personnage central de Marie-Adélaïde, une héroïne moderne qui sait ce qu’elle veut et fait en sorte de l’obtenir, qui n’a pas peur de prendre des risques et n’attends pas que les choses lui tombent du ciel. J’ai aimé son culot, son humour et son caractère bien trempé.

Au final, j’ai bien apprécié cette lecture, qui fut ma première de cette rentrée littéraire 2017, grâce à laquelle j’ai passé un bon moment, même si, je pense, elle ne me laissera pas un souvenir impérissable. Apparemment, « Sa mère » n’est pas le plus réussi des romans de Saphia Azzeddine alors j’ai très envie de découvrir les précédents et notamment Bilqiss qui m’a été, à de nombreuses reprises, conseillé.

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

Publicités

3 commentaires sur “Sa mère – Saphia Azzeddine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s