Un bruit étrange et beau – Zep

Il y a quelques temps, j’avais adoré découvrir Zep dans un autre registre que celui de l’humour à travers sa bande dessinée « Une histoire d’hommes », alors, c’est avec plaisir que je me suis lancée il y a quelques jours dans la lecture de sa toute dernière parution intitulée « Un bruit étrange et beau ».

un-bruit-etrange-et-beau-zepAvec cet album, Zep nous raconte l’histoire de William, un homme devenu moine, il y a 25 ans, en intégrant l’ordre religieux des chartreux. Isolé de tout et de tous, il ne sait que très peu de choses concernant ce qu’il se passe à l’extérieur. Son quotidien, fait de solitude et de silence, va cependant être troublé par un héritage suite au décès de sa tante, l’obligeant à quitter le monastère et à se rendre à Paris. Dans le train, il va faire la rencontre de Méry, une jeune femme condamnée par une maladie incurable mais bien décidée à profiter de ces derniers moments de vie. Cette rencontre va conduire William à remettre en question ses choix de vie, à douter, mais aussi à se replonger dans sa vie passée.

Zep nous propose avec « Un bruit étrange et beau » une belle histoire, simple, mais toute en sensibilité. Les graphismes, ainsi que la colorisation, sont également très réussis et collent parfaitement au scénario à mon goût. Cette lecture à propos de l’engagement, du choix, et des croyances, m’a touché et m’a fait passer un très agréable moment.

Les Maraudeurs – Tom Cooper

C’est avec grand plaisir que je viens aujourd’hui vous parler du roman Les Maraudeurs  écrit par Tom Cooper. L’histoire se déroule en Louisiane, dans la petite ville de Jeanette, dévastée quelques années plus tôt par l’ouragan Katrina. L’économie locale y est un peu au ralentit et la pêche à la crevette, qui permettait à de nombreuses familles de vivre, est grandement en péril depuis la rupture d’une plateforme pétrolière qui a causé une marée noire.

Dans ce cadre, Tom Cooper va nous proposer de rencontrer plusieurs personnages haut en couleurs : Lindquist, un pêcheur, manchot, alcoolique et accros aux médicaments, obsédé par le trésor du pirate Jean Lafitte qu’il recherche intensément à travers tout le marais grâce à son détecteur de métaux ; Hanson et Cosgrove, deux hommes qui se sont rencontrés alors qu’ils effectuaient des travaux d’intérêts généraux qui vont se mettre eux aussi en quête d’un trésor ; Wes Trench, un jeune homme de 17 ans qui rêve de construire son propre bateau et qui, faute d’une communication aisée avec son père, va partir travailler avec Lindquist ; les frères Toup, Reginald et Victor, grands cultivateurs de cannabis prêts à tout pour protéger leur île des pilleurs ; et enfin Brady Grimes, un agent d’assurance new-yorkais envoyé dans sa région natale afin de proposer de l’argent à tous ceux désirant porter plainte contre les responsables de la marais noire.

Avec ce roman, le lecteur se retrouve plongé dans une atmosphère humide, au cœur de cette région hostile qu’est la Louisiane, pleine de pièges et d’animaux sauvages. Chacun des chapitres est centré sur l’un des personnages (ou sur l’un des duos de personnages) dont les routes vont plus ou moins se croiser. Les Maraudeurs est un roman très prenant, sombre et déjanté, dans lequel, vous l’aurez compris, l’auteur dresse les portraits  de personnages aux personnalités bien trempées. L’écriture est fluide et très agréable à lire, j’ai donc été complètement happée par ce récit. Généralement, les histoires qui se déroulent dans ce coin des États-Unis me plaisent beaucoup, et ce roman n’a pas dérogé à cette règle, bien au contraire !

Avez lu ce roman ? Que me conseillez-vous dans le même genre ?

Soudain, seuls – Isabelle Autissier

soudain-seuls-autissierDans « Soudain, seul », Isabelle Autissier nous raconte l’histoire de Louise, une alpiniste expérimentée, et de Ludovic, un passionné de navigation. Jeunes et amateurs d’aventures, ils décident un jour, après quelques hésitations de la part de Louise, de quitter leur appartement parisien pour traverser le monde à bord d’un bateau afin d’échapper à la routine. Lors de ce voyage, ils accostent une petite île, normalement interdite aux touristes, au sud des cinquantièmes hurlants, sur laquelle se trouve une ancienne station baleinière abandonnée depuis plusieurs dizaines d’années. Happés par sa beauté glaciale, ils se laissent surprendre par une tempête et sont contraints de passer la nuit sur place. Au réveil, Jason – c’est comme cela qu’il avait surnommé leur bateau – a disparu. Après quelques recherches, la réalité les saisie, ils sont seuls, au bout du monde, coincés sur une île désertée par les humains, loin des routes touristiques et marchandes… Louise et Ludovic vont alors devoir apprendre à survivre dans cette nature hostile et à ne pas se laisser emporter par leurs émotions. Leur plus grand défi : ne pas céder à la panique. Mais, combien de temps cela pourra-t-il durer ?

A travers ce texte, à mi-chemin entre le roman d’aventure et le thriller psychologique, Isabelle Autissier évoque la survie et l’instinct de survie, le dépassement de soi, la liberté, l’écologie, mais aussi l’humain et ses affects. J’ai trouvé ses personnages attachants et réalistes et j’ai angoissé avec eux jusqu’à la fin. La question de l’après est également traitée : comment continue-t-on à vivre après une expérience traumatisante telle que celle-ci ? Enfin, j’ai vraiment apprécié le style de l’auteure, simple et efficace.

« Soudain, seuls » est un roman qui m’a agréablement surprise. J’avais peur d’y trouvé une nouvelle version de l’histoire de Robinson Crusoé et ce fut loin d’être le cas… j’étais loin de me douter de la tournure qu’aller prendre les évènements. Je ne pensais pas me plonger aussi pleinement dans cette lecture et finalement, j’ai été complètement saisie par ce récit.

Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ?